Lavoirs de France

Photographie et histoire des lavoirs



Le lavoir de Magnant

(lavoir,Magnant,Aube,10,Champagne-Ardenne, France)

vrification de bulletins de salaire avec mon-expert-paie.fr
La seconde jeunesse des lavoirs de Magnant L’Est-Éclair du 12 août 2005

Les habitants de Magnant doivent être heureux de voir deux de leurs lavoirs remis en état, et notamment celui de l’église, dont les travaux se sont achevés au printemps dernier.

Construit durant l’année 1847 par l’architecte Batier de Bar-sur-Seine pour la modique somme de 3200 F il a été inauguré le 8 septembre 1848. Installé sur la fontaine de la source Saint-Julien, d’une longueur de 14 m et d’une largeur de 7 m, le lavoir abrite un bassin de 8 m sur 2 m. le bâtiment est uniquement composé de pierres de taille de Bossancourt ou des Riceys et est couvert de tuiles de Mesnil-Saint-Père.

Le lavoir de l’église.

En 2003, Jean-Claude Marisy, maire de Magnant depuis 28 ans reçoit un courrier de l’association de développement du Barséquanais. Il nous informait que, " dans le cadre du programme d’embellissement de village et du petit patrimoine non protégé, notre lavoir de l’église pourrait être restauré ".

Soutenue par la région et le département la mairie a décidé de franchir le pas et d’investir près de 30 000 euros dans cette réfection, d’un coût total de 47 000 euros. Le résultat est stupéfiant. Laissé quasiment à l’abandon pendant des années, le lavoir de l’église a désormais retrouvé des airs de jeunesse. Toiture, charpente, intérieur, extérieur, réouverture d’une porte, nouvelles baies vitrées : le lavoir restauré à l’identique, est flambant neuf.

Un seul petit problème du côté de la source. " Elle ne coule plus vraiment. On ne sait pas trop ce qui se passe, mais je pense qu’on va faire venir un sourcier très prochainement ", explique le maire.

Le lavoir Gil’Do’.

En continuant notre chemin, nous arrivons directement sur le lavoir Dussac, dont les travaux de restauration ont été payés par Denise Massin. Née à Magnant, Denise a toujours vécu ici et a voulu laisser une trace d’elle dans ce village qu’elle chérissait tant. Terminé en juillet dernier, elle n’a malheureusement pas pu voir son œuvre achevée, puisqu’elle s’est éteinte quelques jours avant l’inauguration. Elle aura tout de même eu le temps de rebaptiser le lavoir du nom de Gil’Do’, en hommage à ses fils.

Ce lavoir privé est restauré à l’identique et donne une touche encore plus belle au village et à ses maisons de caractère, en pierre.

Article signé Marie Lemaistre

Photographie du lavoir,Magnant,Aube,10,Champagne-Ardenne, France
voir aussi :
Lavoirs de L'aube
Lavoirs de Champagne-Ardenne
Lavoirs de Bourgogne-Franche-Comté

Nous contacter - Infos légales - CNIL - Plan du site